Au cours de leur séjour à Bangkok, de nombreux touristes se rendent dans le pays voisin du Cambodge et, plus précisément, dans la ville de Siem Reap, connue pour être la porte d’entrée vers les spectaculaires temples d’Angkor. À environ 400 kilomètres, la distance qui les sépare est suffisamment courte pour envisager d’y faire une courte excursion. Cette destination est à la hauteur du temps et de l’argent nécessaires pour visiter ce qui constitue l’un des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO les plus impressionnants au monde.

Lectures recommandées :
Bangkok à Siem Reap par vol
Bangkok à Siem Reap en bus
Bangkok à Siem Reap en train et bus

Il y a souvent beaucoup de discussions autour des agences de voyage qui escroquent les touristes naïfs, nous avons mis en place un guide qui devrait vous aider à prendre la meilleure décision pour voyager de Bangkok à Siem Reap.

Vols de Bangkok à Siem Reap

Avion Air Asia à l'aéroport Don Muang de Bangkok
Avion Air Asia à l'aéroport Don Muang de Bangkok © Kiwisoul / Shutterstock.com

Comme vous vous en doutez, prendre un vol de Bangkok à Siem Reap est de loin le moyen le plus rapide pour rejoindre Angkor, mais c’est également le plus onéreux. Pendant un moment, seule une compagnie aérienne couvrait cette ligne : Bangkok Airways. Profitant du fait qu’elle constituait la seule option, elle facturait des tarifs très élevés, surtout lorsque l’on sait que le vol ne dure qu’une heure. Heureusement pour nous, il existe maintenant quelques options supplémentaires, ce qui a entraîné une baisse du prix du billet d’avion de Bangkok Airways. Cependant, gardez à l’esprit qu’elle reste malgré tout la compagnie aérienne la plus chère sur ce trajet.

En plus de Bangkok Airways, deux autres compagnies aériennes proposent des vols depuis Suvarnabhumi, l’aéroport le plus moderne de Bangkok : Thai Airways (opéré par Thai Smile) et Cambodia Angkor Air. Thai AirAsia est une autre option, qui implique de partir de Bangkok depuis l’aéroport Don Mueang. Lorsque vous effectuez des recherches sur des vols, il vous faut avant tout prendre en compte l’aéroport de départ. Pensez également à examiner certains détails, tels que les franchises de bagages, car celles-ci peuvent varier. Si vous devez payer des bagages supplémentaires, cela pourrait faire rapidement augmenter le prix de votre billet d’avion, il s’agit donc d’un détail à ne pas négliger. En règle générale, Thai AirAsia devrait offrir les vols les plus abordables de Bangkok à Siem Reap. Cependant, comme toujours, plus tôt vous réservez, meilleure sera l’offre dont vous pourrez bénéficier.

Bien que le vol soit l’option la plus chère, il s’agit de loin du moyen le plus rapide et le plus simple de rejoindre Siem Reap. Une fois arrivé à l’aéroport, le vol ne dure qu’une heure et vous pourrez payer votre visa de tourisme au Cambodge dès votre arrivée, auprès du service d’immigration. En dehors de l’aéroport, plusieurs options s’offrent à vous pour vous rendre en ville. Si vous avez déjà organisé votre hébergement, vous aurez probablement la possibilité de demander à votre hôtel de venir vous chercher, un service souvent offert gratuitement. Il est possible de prépayer les taxis au niveau des cabines situées à l’extérieur du terminal, afin de vous assurer de ne pas vous faire arnaquer par un conducteur peu scrupuleux.

Aller en bus de Bangkok à Siem Reap

Gare routière de Mo Chit Bangkok
Gare routière de Mo Chit Bangkok © Gos Eye View / Shutterstock.com

Ce sont les opérateurs de bus qui sont à l’origine de la mauvaise réputation du trajet de Bangkok à Siem Reap. Il y a un certain nombre de tours-opérateurs peu scrupuleux qui demandent bien plus d’argent qu’ils ne le devraient, promettant à un prix exagéré de vous obtenir un visa ou de vous fournir d’autres services. Les trajets en bus peuvent aussi être terriblement longs, avec plusieurs arrêts en cours de route, vous incitant à dépenser plus d’argent. Heureusement, il existe désormais un service de bus beaucoup plus fiable entre Bangkok et Siem Reap. Du fait de son coût bien inférieur à celui d’un billet d’avion, le bus est en réalité une excellente option.

Il y a deux départs de bus directs tous les matins depuis la gare routière de Mo Chit Northern. Pour un prix très raisonnable, ce bus vous amènera jusqu’à Siem Reap, mais n’oubliez pas que vous aurez à traverser une frontière internationale. Continuez la lecture pour découvrir la marche à suivre.

Le bus direct mentionné ci-dessus vous emmènera jusqu’à la frontière, à Aranyaprathet. Plutôt que de se contenter de vous déposer et de vous laisser poursuivre votre route seul, le personnel serviable vous indiquera ce qu’il faut faire. Grosso modo, vous devez descendre du bus (vous pouvez y laisser vos bagages, mais assurez-vous d’emporter vos objets de valeur, votre passeport, etc.), parcourir une courte distance jusqu’à la frontière cambodgienne, puis payer votre visa d’entrée. Une fois votre visa obtenu, vous serez officiellement arrivé au Cambodge, dans la ville de Poipet. La bus avec lequel vous avez voyagé jusqu’à la frontière vous attendra avec vos bagages à bord pour partir directement en direction de Siem Reap. En matière de bus, il ne s’agit pas de l’option la moins chère. Néanmoins, si vous souhaitez bénéficier de plus de commodité et de moins de tracas, ce bus direct constitue un excellent choix.

Si vous espérez réaliser davantage d’économies, vous devriez jeter un coup d’œil à certains des autres bus disponibles pour le voyage de Bangkok à Siem Reap. Le problème avec ces bus, c’est qu’ils ne vont que jusqu’à la gare routière d’Aranyapraphet et qu’ils restent du côté thaïlandais de la frontière. Cela signifie que vous devrez vous rendre par vous-même de la gare routière à la frontière (environ 5 minutes en tuk-tuk), puis passer la frontière (ce qui ne devrait pas être difficile). Ensuite, vous devrez vous rendre par vous-même de Poipet à Siem Reap. La route nouvellement pavée rend ce voyage un peu moins pénible que par le passé ! Les tarifs des taxis sont compris entre 25 et 40 € pour un trajet d’environ 90 minutes. Le voyage en bus est beaucoup moins cher, mais plus long.

Train et bus de Bangkok à Siem Reap

Train et bus de Bangkok à Siem Reap

L’option finale est abordable, mais il s’agit de la plus lente de toutes les options. Le train de Bangkok à la frontière cambodgienne est bon marché et, si vous disposez de suffisamment de temps (le trajet prend environ 6 heures), sachez qu’il s’agit d’un moyen de transport particulièrement agréable et pittoresque. Si vous choisissez cette option, vous devrez malgré tout vous rendre de la frontière à Siem Reap par vous-même. Après avoir traversé la frontière, prenez en compte les avantages et inconvénients de chaque moyen de transport afin de déterminer celui qui est le plus adapté à votre programme et à votre budget.